1. INTRODUCTION AUX CIRCUITS D'ADAPTATION.




    On désire adapter les impédances afin de transmettre la puissance maximum d'un point à un autre d'un circuit ou d'un système de transmission. La figure ci-dessous nous montre un circuit simple non adapté.
Circuit non-adapté
Pour transférer le maximum de puissance du circuit de la source ayant une impédance Z1 au circuit de la charge Z2 , il faut insérer un circuit d'adaptation entre ces deux entitées ;tel que l'ensemble Z2 et le circuit d'adaptation vu par la source nous donne une impédance Zi = Z1. Sous cette condition le circuit de la source fournira le maximum de puissance Pmax. La figure suivante nous illustre ce concept.

Circuit adapté

Pour que la puissance P2 soit égale à Pmax, il faut et il suffit que le circuit d'adaptation ne consomme pas aucune puissance utile, c'est à dire PCA = 0. Les seuls éléments ou composants du circuit d'adaptation qui remplissent cette condition sont les inductances et les condensateurs donc des compsants réactifs.

1- Les topologies des circuits d'adaptation Ils existent plusieurs types de circuits d'adaptation, on distingue quelques uns qui sont les plus employés dans les circuits de télécommunication. La figure suivante nous montre les trois topologies étudiées dans cette présentation :
Les deux premières topologies sont nommés des circuits en "L". La première est utilisée lorsque l'impédance de la source Z1 est plus grande que celle de la charge Z2 et elle est de type "step-down". La deuxiéme lorsque Z1 < Z2 et cette topologie est du type "L-step-up". La troisiéme est nommée "Π" et ne dépend pas de la relation entre Z1 et Z2.
À fin d'analyser le fonctionnement de ces circuits, on débutera par étudier les transformations série à parallèle et vice versa des impédances.